Diplom Abstract

29.12.2012
φῶς

Ce projet est né de ma rencontre en tant quʼétudiant en design et le pays des
aveugles (pour reprendre H.G. Wells).
Il se nomme φῶς (phỗs), lumière en grec.
Depuis lʼidée initiale le nom nʼa cessé dʼévoluer mais toujours avec la même clareté
(Du bist mein Licht, mein Licht, Mea Lux!), maintenant retour aux sources avec ce
nom en grec. Je dis retour aux sources car ayant appris le grec ancien au lycée et
revenant depuis peu du pays de la lumière (la Grèce), le nom ne pouvait évoluer
quʼen ce sens, en un sens premier pour moi.

 
De quoi sʼagit-il exactement?
Dʼun projet dʼinformation/communication avec les aveugles et mal-voyants.
Par lʼutilisation de divers médias de communication, il se veut attractif, informatif,
communicatif. Il comporte plusieurs phases de recherches et de réalisations.
Une première recherche à été réalisée sur internet, me permetant dʼacquérir une
meilleure appréhension avec une vue plus large du monde de la mal et non-voyance.
À travers cette recherche, jʼai fait la connaissance de Christine Cloux.
Christine est aveugle de naissance. Elle travaille dans une entreprise d’informatique
adaptée pour les aveugles à Neuchâtel. Études en langues et théologie. Elle a pris
part au projet initié par l’anthropologue Vanessa Langer: «Au-delà de la vue» (projet
d’atelier vidéo pour handicapés de la vue). J’ai pris contact avec Christine
Cloux pour lui présenter les prémices de ce projet. Cette prise de contact a été plus
que fructueuse pour mes connaissances: nouvelle terminologie, nouvelle idée sur
l’information des sens, la finesse du toucher, une nouvelle dimension (avec «la
perception des masses» par exemple). Jʼai lʼespoir de la rencontrer prochainement
pour lui faire part de lʼavancement de mon projet et pour recevoir ses conseils (ses
lumières).

Pour mon projet de diplôme, je désire réaliser, à lʼaide dʼune caméra 3D , un
documentaire sur les livres avec écritures en relief dédiés aux aveugles (systèmes
Lana, Braille, sans oublier les ouvrages de Valentin Haüy). Pour que les voyants
touchent, lʼécriture des aveugles, avec les yeux.

Dʼautres projets, secondaires, sont envisagés, comme:
- une suite de petits reportages sur des projets associant des mal ou non-voyants
(un premier interview a été réalisé au mois de septembre 2012 a Thessalonique sur
le projet Blind Dates Radio http://rising.globalvoicesonline.org/grantees/blind-dates/) ;
- des Flyers en noir et braille pour des évènements de type concerts, théatre… Wild
Wuchs Festival serait un bon terrain dʼexpérimentation (des affiches en PET
thermoformé peuvent être aussi imaginées) ;
- si cela a un intérêt (lʼidée étant plus dʼenrichir que de compliquer), la création de
différentes polices (fonts) pour lʼécriture braille par exemple lʼhelvetica braille avec les
points habituels remplacés par de mini croix ;
- un Blog regroupant tous les sites internet de ma documentation, avec quelque
chose dʼattrayant pour lʼoeil (pour attirer les voyants) sera créé, mais avec une
maquette adaptée aux logiciels de reconnaissance pour les non-voyants.

Bien entendu les documentaires comporteront des audiodescriptions pour les
déficients visuels et un sous-titrage pour les sourds et mal entendants.

Pour conclure: plus nous avons et nous donnons accès aux informations et à la
communication, plus nous évoluons et nous faisons évoluer. Il serait intéressant
dʼéveiller les voyants aux invisibles que sont les aveugles dans notre société.